Échanges et conseils en électricité

réaliser, modifier, dépanner, s'informer...

Commenter | Recommander | Partager
 Par , publié ou actualisé le 26 mai 2012
 Rubrique "Schémas électriques - Eclairage"

Allumage par Boutons Poussoirs (télérupteur)

Dernière mise à jour le 26/05/2012 (+ branchement 3 fils)

Le principal atout du télérupteur est qu'il permet l'implantation de nombreux points de commandes (boutons poussoirs), contrairement aux interrupteurs classiques de type simple allumage ou va-et-vient limitant respectivement à un ou à deux le nombre de points de commandes (interrupteurs).
Une solution alternative au télérupteur existe pour la commande depuis plus de deux points d'allumage, le permutateur, mais qui présente des inconvénients notamment au niveau du câblage (liaisons entre les commandes) et est de fait de moins en moins utilisé, au profit du télérupteur offrant davantage de souplesse.

Comme pour tous dispositifs d'éclairage le nombre de points lumineux est limité à 8 par protection (Circuits d'éclairage - normes et recommandations) sous disjoncteur 10 ou 16A ou encore fusible 10A, avec des conducteurs de section 1,5mm² (protections et sections normalisées par circuits).




Principe de fonctionnement du télérupteur


Un télérupteur est un relais "mémorisant" sa position (contact ouvert ou fermé). La bobine du relais est alimentée par le biais des boutons poussoir (BP). Chaque fois que la bobine est alimentée (impulsion sur un bouton poussoir), elle change l'état de son contact qui à son tour permettra l'alimentation des appareils d'éclairage.

  Impulsion sur l'un des BP : Le contact du télérupteur se ferme, les lampes s'allument
  Nouvelle impulsion sur l'un des BP : Le contact du télérupteur s'ouvre, les lampes s'éteignent
  Nouvelle impulsion sur l'un des BP : Le contact se ferme à nouveau, les lampes s'allument

Tous les boutons poussoirs remplissent la même fonction. Il est dès lors possible d'éteindre et allumer depuis n'importe quel BP du circuit.
Ainsi par exemple dans une circulation nous pourront placer un bouton poussoir par lieux d'accès.

Un même télérupteur ne peut être employé pour plusieurs allumages différents. Il vous faudra autant de télérupteurs que de circuits d'éclairage à alimenter (éclairage extérieur, circulation, etc.).


Différence entre télérupteurs unipolaires et bipolaires

Il existe en effet deux familles de télérupteurs. Le télérupteur unipolaire (1 seul pôle) lors de l'extinction des appareils d'éclairage coupe uniquement la phase, tandis que le télérupteur bipolaire coupe les deux polarités, la phase et le neutre (2 pôles).
Il s'agit simplement d'une sécurité supplémentaire, les différents éclairages se trouvant totalement isolés de l'installation lorsqu'ils sont éteints.

Pourquoi dans ce cas ne pas limiter à la vente que le télérupteur bipolaire ? Du fait que les interrupteurs classiques (simple allumage, va et vient) ne coupent eux aussi que la phase. Cela ne signifie par pour autant que ces autres modes d'allumage soient réellement dangereux. Il est simplement plus aisé de passer au bipolaire pour un télérupteur puisque ne nécessitant pas de passage de fils supplémentaires pour son fonctionnement. Le seul coût de revient supplémentaire se situe au niveau du prix l'appareil (maigre différence), et un peu de câblage en plus dans le tableau électrique.

Le télérupteur bipolaire sera généralement préféré pour des éclairages en milieux humides, en extérieur notamment.

Schémas électriques

La disposition des bornes de connexion peuvent différer d'une marque de télérupteur à une autre. Il convient donc lorsque l'on ne dispose pas de la notice de son matériel d'être davantage attentif aux repères qu'à la disposition, encore que les reprères peuvent eux aussi quelque-peu différer. En cas de doute le forum de discussion est là pour vous aider.

Raccordement d'un télérupteur unipolaire

La bobine est matérialisée par les bornes aux repères A1 et A2 du télérupteur, comme sur la grande majorité des relais électromécaniques comme les contacteurs.
Les boutons poussoirs sont d'une part reliés à la phase, puis en sortie à la borne A1 du télérupteur, de sorte à ce que chaque pression sur l'un des BP conduira le courant électrique jusqu'à la bobine.
La borne A2 est elle reliée au neutre refermant ainsi le circuit de commande (bobine).

Le circuit puissance (les lampes) chemine depuis la phase en sortie du disjoncteur vers le contact du télérupteur. La sortie de celui-ci regagne les lampes, elles-mêmes reliées au neutre.

schéma de raccordement télérupteur unipolaire

Télérupteur unipolaire en branchement 3 fils

Le schéma précédant est en "branchement 4 fils", du fait que 4 fils extérieurs au tableau électrique sont nécessaires au fonctionnement, deux fils de commande (boutons poussoirs) et deux pour l'alimentation des lampes.
Une autre mode de raccordement permet de faire l'économie du fil de phase (rouge), d'où l'intitulé "branchement 3 fils".

Le principe est simple. Nous envoyons cette fois la phase directement à la borne A1 du télérupteur, en créant un pont entre cette dernière et la borne 1.
C'est alors non plus la phase qui dessert les BP mais le neutre. Le retour BP regagne alors la borne A2 pour refermer le circuit commande.

branchement télérupteur 3 fils
 


Raccordement d'un télérupteur bipolaire

Même principe que précédemment, à la seule différence que le télérupteur comporte deux contacts internes.
Le contact de gauche sera réservé au passage du neutre et celui de droite à la phase.
Le neutre n'est donc plus relié aux lampes directement depuis le disjoncteur mais est à présent lui aussi commandé par le télérupteur (bornes 1 et 2). La borne A2 de la bobine reste quant à elle reliée au neutre en sortie du disjoncteur.


schéma de raccordement télérupteur bipolaire


Pour davantage de clareté la liaison du neutre vers la borne A2 du télérupteur est ici reprise au disjoncteur, hors celle-ci peut être reprise sur la borne 1, elle-même étant reliée au neutre du disjonteur (schéma avec pontage du neutre).


Schéma développé - télérupteur bipolaire avec dérivation


schema telerupteur bipolaire

Le schéma de gauche donne un exemple de câblage de télérupteur en situation réelle, avec les connexions au disjoncteur et au télérupteur, raccordement en boite de dérivation et repiquage des lampes en pot de centre (boitier de connexion au plafond).

A noter que l'emploi d'une boite de dérivation n'est pas obligatoire, ou cette boite peut-être commune à d'autres circuits distincts.

La phase (fil rouge) qui part du tableau vers la boite de dérivation est ici reliée en aval du disjoncteur mais peut tout aussi bien être prise en tête du télérupteur (repère 3), de même que le pont reliant la sortie de la bobine du télérupteur (A2) au neutre du disjoncteur peut être réalisé entre A2 et le repère 1 du télérupteur.
L'essentiel est dans les deux cas que phase et neutre soient repris entre le disjoncteur et le télérupteur. Nous les avons disposés ainsi pour plus de clarté.
Retenez que la norme limite à deux le nombre de fils sur chacun des points de connexion (disjoncteur et télérupteur), donc si ce même disjoncteur dessert également d'autres éclairages, les fils seront à répartir en conséquence. S'il venait à vous manquer de la place, passer alors par un bornier, dominos ou bornes rapides (de type Wago).

Enfin, selon la configuration de notre installation, les lampes et boutons poussoirs peuvent être reliés dans la boite de dérivation et pas nécessairement repris les uns aux autres comme sur ce schéma.



Avantages du télérupteur


L'allumage par télérupteur est utilisé pour les pièces ou circulations nécessitant plus de 2 points de commande d'éclairage. Une circulation par définition donne accès à plusieurs pièces différentes et/ou accès divers (escalier, etc.).

Il est possible d'utiliser des boutons poussoirs pourvus de voyants lumineux permettant de les visualiser dans l'obscurité sans passage de fils supplémentaires, donc sans avoir à modifier le câblage de l'installation.
Le voyant est simplement raccordé en parallèle du contact du bouton poussoir. Il est alors alimenté en permanence, à la différence d'un témoin lumineux indiquant d'une lampe est restée allumée (ex: grenier, sous-sol, ...).


Publication initiale
 23-07-2008
Mise à jour du 16-09-2011
Nouveaux schémas
Refonte du contenu

Vos questions sur le forum, rubrique "Électricité domestique"
Imprimer
Imprimer
Partager
Twitter Facebook
Recommander
 

 
63 commentaires, 12 affichés
Afficher les premiers commentaires ...
le 30 janvier 2009 à 16h44
Invité
bonjour, je change ma vieille installation avec telerupteur, et l'element "telerupteur" , est une boite en plastique transparente.
on voit distinctement la bobine, et le contact de sortie.
cette bobine comporte 4 plots de raccordement, et il y a un strap entre la phase qui entre dans la bobine, et la phase qui entre dans l'interupteur. donc on entre en fil rouge dans la bobine (1)et dans l'inter(3).
la sortie de bobine (2) va en "vert" vers le poussoir qui lui meme ressort en blanc vers la lampe. ce blanc est un commun.
en ce qui concerne l'interrupteur (strap de la phase 1 et 3) il ressort en marron (4) et va alimenter la lampe.

donc en resumé la lampe est alimentée en marron (5) et ressort en blanc (6) qui est un commun.

Pour agrementer le sujet, il faut considerer que le shema de cablage est deja réalisé, tout en encastré. et que je me retrouve face a mes 3 fils sur mon tableau electrique.

ma question est la suivante.
comment brancher un telerupteur unipolaire d'apres mon cablage (3 fils au tableau electrique) , en enlevant ma vieille bobine qui a 4 plots ( 2 phases strappees rouges, un marron et un vert) alors que sur votre shema il faut brancher 4 fils!!!
4 fils differents!
merci de votre reponse, on peut faire un schema si ça peut aider. Eric
supercarpediem@yahoo.fr
le 30 janvier 2009 à 21h56
ProfilSite ou blog
slymule
Salut,

Voici un cas particulier, je pense qu'il serait préférable que tu crée un compte, c'est gratuit, et que tu te rendes sur le forum Installations électriques - Habitat pour y poser ta question.
Le forum offre un plus grand confort pour suivre ton problème, (possibilité de mettre des photos, des liens...)
Si possible, post des photos de ce que tu décris pour faciliter les choses.

++
sly
le 06 août 2009 à 22h47
Profil
kinou
bonjour la difference entre une minuterie et un relai temporiser
le 26 août 2009 à 23h15
Invité
Bonjour, est' il possible d'utiliser un seul disjoncteur 10A pour 3 télérupteurs.

merci
le 26 août 2009 à 23h32
ProfilSite ou blog
Freud
Bonjour,

@kinou
La minuterie est un relais temporisé.

@Anonyme
Oui, dès lors que vous ne dépassez pas 8 points d'éclairage au total.

PS : Pour les autres, trop de questions qui nécessitent des échanges répétés dans le temps. Le