Échanges et conseils en électricité

réaliser, modifier, dépanner, s'informer...

Commenter | Recommander | Partager
 Par , publié ou actualisé le 12 août 2008
 Rubrique "Confort Domotique"

Du simple allumage au Va et Vient sans dégâts

Changer un simple interrupteur pour le remplacer par système un va et vient, sans faire le moindre dégât sur les murs, c’est possible, simple et rapide mais somme toute assez honéreux. Comptez plus d'une centaine d'euros pour un lot de deux interrupteurs sans fils, somme qui dans certains cas pourra paraître dérisoire en comparaison aux modifications à apporter en cas de modification de l'installation électrique.

Les interrupteurs sans fils permettent l'ajout d'un deuxième point de commande sans devoir modifier son installation, tandis que la méthode traditionnelle consisterait à encastrer un nouveau boitier, faire des saignées pour passer de nouvelles gaines et repasser des fils, à moins de faire un montage apparent avec des moulures et boitiers saillis donc moins esthétiques.

Legrand notamment propose des kits d'appareils de commande par ondes radio, comme ici le kit Va et Vient sans fils, grâce à quoi l'opération est menée en un tour de main. Explications ...


Installation initialeSchéma de principe du simple allumage

Nous disposons d'une seule commande par interrupteur de type simple allumage et comportant 2 fils :

- La phase (ici en rouge) qui n'est autre que l'arrivé d'alimentation.
- Le retour de lampe (ici en violet) servant à acheminer le courant électrique jusqu'à la lampe lorsque le contact de l'interrupteur est fermé.


Le courant électrique repart de la lampe vers le tableau par le neutre (bleu).





Schéma d'un interrupteur sans fil Legrand



Installation du système va et vient sans fils

Couper le disjoncteur correspondant avant d'intervenir. En cas de doute, couper le disjoncteur général.

Démonter l'interrupteur existant et le remplacer par le nouvel interrupteur, dans notre exemple un "In One by Legrand" (ref 672 30).
Attention, le mécanisme étant assez important le boitier d’encastrement doit être profond. Au besoin le remplacer.
Choisir l'emplacement du second interrupteur puis le fixer (ref 672 28). Un boitier d'encastrement n'est pas nécessaire, cet interrupteur pouvant simplement se coller au mur.

Une petite programmation (voir fiche technique du produit) et le tour est joué.
Schéma de principe d'interrupteurs communiquant









Principaux avantages

- Cette technologie ne nécessite aucune modification de câblage de son installation électrique et peut facilement se réaliser sans la présence d'un technicien. En cas de doutes ou de problèmes à l'installation le forum d'EntraidElec est à votre disposition.

- Possibilité d'ajouter autant d'interrupteurs secondaires qu'on le souhaite sur un même circuit, ce qui équivaut au raccordement par télérupteur.
Imprimer
Imprimer
Partager
Twitter Facebook
Recommander
 

 
6 commentaires
le 13 août 2008 à 02h10
Profil
slymule
Salut,

Si je peux me permettre, deux petites précisions:

-Après le démontage de interrupteur existant et avant de le remplacer par le nouveau, il faut brancher ensemble les deux fils qui étaient raccorder à l'interrupteur d'origine afin d'avoir une phase permanente à la lampe.
Pour ce faire il suffi d'utiliser un domino ou d'une bonne wago.

-L'interrupteur remplacé et celui qu'on ajoute étant des émetteurs (par ondes radio si je me souviens bien), il faut un récepteur qui commande l'allumage ou l'extinction de la lampe.
Celui ci ce branche au niveau de la lampe.

++
sly
le 13 août 2008 à 18h48
ProfilSite ou blog
Freud
Salut Slymule,

Peut-être existe-t-il différentes technologies alors, car sur les Legrand les fils de l'ancien interrupteur sont simplement à rebrancher sur le nouveau.
L'interrupteur principal, donc celui qui est raccordé (le récepteur), tire sa source directement sur le circuit, un peu comme s'il s'agissait d'un témoin lumineux.
Celui qui ne nécessite aucun raccordement fonctionne avec l'aide d'une pile.
Aucune modification à apporter sur l'installation électrique.

++
le 13 août 2008 à 23h48
Profil
slymule
Oui il semblerait donc qu'il existe plusieurs technologies pour arriver à ce résultat.
Dans la marque que j'avais vu (je ne me souviens plus qui fabrique ce produit, si je retrouve je dirais), l'alimentation est directement à la lampe, en connectant la phase et le retour de lampe ensemble, les deux interrupteurs sont des émetteurs et un récepteur se branche en amont de la lampe.

Si je comprends bien chez legrand, le principe est d'utiliser le nouvel interrupteur comme émetteur et l'ancien comme commande et récepteur des ordre du nouvel interrupteur, c'est un bon principe aussi!

++
sly
le 14 août 2008 à 17h08
ProfilSite ou blog
Freud
Euh, pour être exact, l'ancien interrupteur est remplacé par un interrupteur/récepteur, puis on ajoute des interrupteurs secondaires (émetteurs). Ces derniers enverrons les informations à l'interrupteur principal qui est raccordé et qui alimente ou non la lampe.

Ça me semble plus pratique que la technologie à laquelle tu fais référence. Aucune intervention sur le câblage si ce n'est un remplacement d'inter.
C'est je pense le plus simple pour les personnes n'ayant aucune connaissance en électricité.

++
le 13 avril 2010 à 12h04
Profil
caramel
Si j 'ai bien compri le fil rose ( retour de lampe) et le neutre sont 2 fils differents?
Merci de me repondre car un soit disant professionel m'a dit de brancher la phase et le neutre sur l 'interrupteur me pretextant que le retour de lampe se fait par le neutre .
merci
le 18 janvier 2012 à 21h23
Invité
oui il y a bien différent type de technologie
certain se remplace comme un interrupteur simple récepteur a brancher au niveau de l interrupteur et d autre le récepteur se situe au niveau de la lampe ce qui permet de respecter les zone pour les point d eau car l interrupteur fonctionne sur des pile 1.5volt
++
Joindre un commentaire



Certaines informations sont manquantes ou invalides