Échanges et conseils en électricité

réaliser, modifier, dépanner, s'informer...

Commenter | Recommander | Partager
 Par , publié ou actualisé le 15 mai 2008
 Rubrique "Matériels et Matériaux"

Revendre du câble oui, mais à quel prix ?

Nous sommes de plus en plus nombreux, électriciens ou non, à vouloir notre part du gâteau quand il s'agit de récupération et de revente de câble (chutes, déposes, etc.). Cela n'a rien de surprenant à en juger par la flambée des cours des métaux, qualifiés en bourse de "semi-précieux" tel que le cuivre qui est le plus cher et le plus prisé.cuivre de récupération

C'est donc tout naturel me direz-vous ! Et bien pas si "naturel" que ça si on l'analyse au sens "propre" du terme.


Passé à plus de 8000 euros la tonne en bourse le cuivre attire plus que jamais les convoitises. A tel point que l'ambiance sur les chantiers peut parfois s'en trouver dégradée et que certains y risquent même le licenciement de par l'interdiction de revente de tels matériaux stipulée sur les contrats de travail de certaines sociétés.
Un autre aspect source de conflits est le traitement de l'affaire nous amenant à la réalisation de travaux de dépose. Il est en effet bon de savoir avant de se lancer dans la récupération et le partage si l'enlèvement est à la charge de l'entreprise qui réalise les travaux. A défaut, le client pourrait porter plainte auquel cas il serait peu probable que vos responsables vous soutiennent. C'est aussi l'image de votre entreprise que vous portez.
 
Venons-en à l'après récupération. Il y a le câble que l'on dénude (grosses sections), doublement avantageux du fait de leur rapport poids/longueur/efforts et prix de revente. Ce type de câble est souvent facile à dénuder, donc il y a tout intérêt à le vendre sans son enveloppe isolante, le cuivre "propre" étant récupéré à un bien meilleur taux (4 à 5€ le kilo, voir davantage).

Et puis il y a les petites sections, impossibles à dénuder entièrement. Il reste alors 2 options pour ce type de câble :

  Le vendre en l'état, étant actuellement autour des 1 euro le kilo. Les 50 kilos sont très vite arrivés du fait de la présence de l'isolant. Dans ce cas, le récupérateur se charge de le brûler dans des incinérateurs ou mieux d'utiliser des granulateurs qui séparent le cuivre de l'isolant sans combustion.
  Le brûler soi-même afin d'en tirer un maximum de bénéfice "personnel" qui nous le verrons plus loin sont loin d'être aussi intéressants en plus d'être polluants.

Nous en arrivons à un paradoxe comme il y en a tant chez nous. Ces pratiques sont illégales (brûler), mais les récupérateurs sont autorisés à nous le racheter !
Qui n'a jamais été choqué par la vue de pneus brûlés à l'occasion de manifestations ou de grèves. Les isolants des câbles sont tout aussi polluants.

L'argument n°1 des brûleurs de câble est que de toute façon, d'autres le font et que ce n'est rien à l'échelle de la planète au regard des industriels ou de l'armée notamment.

L'argument n°2 est la non-interdiction de rachat du câble brûlé par les récupérateurs eux-mêmes, mais il n'existe pas non plus de loi interdisant le bon sens. Les politiques laissent faire, les récupérateurs font leur beurre ... il ne reste plus que nous pour changer les choses.


Notre argument !
Les bruleurs savent-ils combien ils auraient gagnés s'ils avaient vendu leur câble en l'état ? Et bien non manifestement et c'est regrettable.
Prenons en exemple les prix du cuivre de la société Arca Chudeau (Maine et Loire) constatés en Mars 2011 :

prix du cuivre

  • Soit 100 Kg de câble R2V (câble gainé) revendus en l'état à 1,90 €/Kg = 190 €
  • Maintenant 100 Kg moins les 70% d'isolant partis en fumée et achetés au prix du cuivre mêlé. Soit 30 Kg de cuivre restant à 5,40 €/Kg = 162 €

Au final nos cents kilos de câble brûlé nous aurons fait perdre 28 €, soit environ 30 centimes du Kilo avec le travail que cela comporte en plus, les risques du fait de l'interdiction de brûler, et surtout l'impact sur l'environnement occasionné.

Vous gagnerez davantage à passer du temps à chercher un ferrailleur au meilleur prix que de brûler et de revendre au premier récupérateur venu. EntraidElec met à ces fins un annuaire des récupérateurs de métaux à disposition des récupérateurs et du public. Les récupérateurs peuvent y renseigner leurs tarifs puis les actualiser, leur permettant ainsi de cibler davantage de clients potentiels.


Imprimer
Imprimer
Partager
Twitter Facebook
Recommander
 

 
18 commentaires, 12 affichés
Afficher les premiers commentaires ...
le 21 avril 2009 à 19h00
Profil
decomo49
Il y a également une autre méthode même si elle n'est pas forcément appréciée de tous les recupérateurs
c'est de faire comme moi au niveau de ma sociétè c'est de ne pas racheter de cuivre brulé et lorsque l'on vous en prèsente c'est d'expliquer aux gens pourquoi on ne le rachète pas
après à chacun sa vision de la chose
le 18 février 2010 à 15h26
Invité
exist il une operation qui consisterait a rcuperer le cuivre des fils electrique sans le bruler ni s habimer les doigts
le 18 février 2010 à 18h16
ProfilSite ou blog
Freud
Bonjour,

Les pros fond ça avec des granulateurs. La machine coupe câbles et fils en granulés. elle se charge elle-même de séparer les bouts d'isolant des granulés, par vibration/gravité je crois.
Il existe aussi des denudeuses de technologies diverses et variées, plus ou moins fiables et chers bien sûr.

++
Fred
le 01 janvier 2011 à 18h41
Invité
Salut.
Le brûlage (sans filtres adéquats) surtout à l'air libre de matériaux dégageant des fumées et des vapeurs polluantes est strictement interdit en France.
Reste aux politiques d'aller jusqu'au bout de la démarche et d'interdire le rachat par les ferrailleurs du cuivre brûlé.
Si ce métal n'était pas du tout racheté (ou racheté au prix du cuivre gainé) le brûlage des cables s'arrêterait tout seul et beaucoup redécouvrirait les vertus du dénudage ou du broyage des déchets de cables et de filerie.
le 05 mars 2011 à 14h25
Invité
Super article tres utile merci !
le 27 mars 2011 à 18h07
Invité
Bonjour.
J'ai lu votre démonstration sur le prix de revente des cables RO2V comparés au cuivre réel et je pense qu'il manque un élément essentiel: le nombre et la section des conducteurs.
En effet, vous ne précisez pas si le prix constaté de 1€90 pour le rachat de tels cables s'applique à du 2x1,5² ou du 5G4², ce qui modifie substanciellement le rapport poids entre l'âme des conducteurs et les isolants qui les entourent, non ?
Le taux de 70% d'isolants est variable en fonction du nombre fils composant un cable et de leur section nominale.
Par exemple, d'après mes pesées -certes empiriques-, un mètre de fil en 0,5² pèse environ dans les 0,0044 kg et serait racheté 0,0245€ (en se basant sur un prix de 5,5€ le kilo de cuivre racheté), alors qu'un mètre de fil en 4² pèse lui dans les 0,049 kg et serait racheté 0,1870€.
le 27 mars 2011 à 18h16
Invité
Bon, sinon je suis tout à fait opposé au brûlage à l'air libre ou sans équipement adéquat de dépollution des fumées.

Le problème reste que tant que la Loi n'empêchera pas tous les récupérateurs de métaux de racheter le cuivre brûlé (sauf cas où il proviendrait d'un incendie de locaux avec -dans ce cas- certificat des pompiers ou de la Préfecture) le brûlage continuera car il y'aura toujours une entreprise de récupération pour le racheter ainsi au même prix (ou quasiment) que le cuivre dénudé proprement.
le 28 mars 2011 à 00h58
ProfilSite ou blog
Freud
Bonjour,

Il est question des câbles les plus fréquemment utilisés et donc revendus, à savoir le 3G1,5 3G2,5 et 5G1,5.
Si l'on va par là il y a aussi le HO7 (câble souple) dont l'isolant est encore plus lourd et nocif je crois. A l'inverse les multibrins sont connus pour avoir un bien meilleur rapport cuivre/isolant.

C'est un ordre de grandeur destiné à sensibiliser les brûleurs qui ignorent tout de ces proportions sans savoir qu'il gagneraient autant si ce n'est davantage en revendant en l'état (en moyenne).
Passé certaines sections il devient évidemment plus intéressant de les dénuder pour les vendre au plus fort mais là n'est pas la question.

Cordialement
le 08 octobre 2011 à 14h17
Invité
bonjour,

A partir que quel section exactement est-il interessant de vendre en l'etat ?

autre question doit on tout de meme denuder la première gaine par exemple d'un cable de telephone?
le 09 octobre 2011 à 11h44
Site ou blog
Freud
Bonjour,

"En l'état" c'est sans dénuder ni brûler, donc pour les faibles sections. Je dirais qu'en dessous de 25mm² le rapport temps passé/gains devient moins intéressant.
Certains dénudent tout ou presque, même du 2,5², d'autres plus en tertiaire et indus ne le font que de grosses sections (95mm² et au delà).

"autre question doit on tout de meme denuder la première gaine par exemple d'un cable de telephone? "
Ça dépend surtout du récupérateur qui vous le reprendra. S'il vous achète tout votre câble non-dénudé au même prix (multibrins, 3G1,5, etc.) vous avez tout intérêt à laisser le premier isolant pour qu'il y ai davantage de poids.
Pour les R2V 3G1,5 ; 3G2,5 ; 5G1,5 par exemple environ 70% du poids est dans les isolants, donc s'il vous reprend le câble au même prix que le fil laissez l'isolant. Moins de temps passé pour plus d'argent gagné, le calcul est simple.

Donc voyez d'abord avec votre récupérateur.
le 09 octobre 2011 à 18h52
Invité
merci pour votre réponse rapide
le 24 novembre 2011 à 20h07
Site ou blog
DEPOLIA
Pour Information, nous ne rachetons plus le cuivre brulé depuis de nombreuses années ... et nous achetons le cuivre riche (de couleur, 80% de cuivre, 50 centimes plus cher)
Bonne journée
le 26 février 2012 à 13h58
vincent
A combien est le tarif du cable de cuivre (la terre qui va dans les tranchées) au kilo, tarif février 2012 ?
Merci beaucoup de votre réponse
le 18 mars 2012 à 19h20
Profil
decomo49
Bonjour à tous
en général un récupérateur vous achète tous vos câbles au même tarif
du fil informatique au 3X150² en passant par le câble blindé
un récupérateur / broyeur comme moi peut vous proposer un bien meilleur tarif pour des câbles à forte proportion de cuivre
jusqu'à 4€ le kg pour du 80% en ce moment car le retour sur achat se fait beaucoup plus vite
le 23 mars 2012 à 12h41
Charly
Ou pouvons nous revendre des cables du style: chargeurs en tout genre, souris et centrale d'ordi...
Merci d'avance. (j'ai pas mal de kilo de cables qui vont finir a la poubelle si je trouve rien pour me les racheter)

charly.p27@live.fr
le 15 mai 2012 à 15h58
Golfech
Bonjour.
Si cela n'empêchera pas tous les vols de cables, je suis tout à fait pour une législation interdisant tout rachat de cuivre brûlé, seul moyen -à mon avis- pour réduire la pollution engendrée par ces feux.
Il faudrait, évidemment, prévoir des exceptions comme la revente de cuivre brûlé dû à un incendie d'un bâtiment, mais uniquement sur présentation d'un certificat des services de police.
En tant qu'électricien, je revends mes déchets de cuivre en m'astreignant à les dénuder ou en les vendant avec la gaine.
Je ne comprends pas que l'on donne "une prime au pollueur" en rachetant le cuivre brûlé quasiment au même prix que celui qui n'a pas engendré de pollution !
Sans compter que cela favorise les vols puisque le "traitement" est plus simple et rapide avant de se débarrasser du larcin...
Certes, l'obligation de paiement par chèque de tous les métaux constitue un pas vers plus de régulation du marché mais -pour faire un parallèle osé- que dirait-on si, bien que la culture de la Marijuana soit interdite on permettait son rachat par des professionnels ayant pignon sur rue ?
Le brûlage à l'air libre de tout déchet étant interdit, pourquoi permet-on le rachat du produit de ce brûlage ?
Moi, ça me sidère...
le 18 février 2013 à 23h40
deconepas
J'ai trouvé ça très intéressant et ma fait changé ma vision des choses. Merci
le 03 juin 2013 à 11h00
ProfilSite ou blog
EElec
@deconepas

Bonjour, navré pour le temps de traitement de votre commentaire, lié à un bug qui rendait invisibles certaines soumissions.

Cdt
Joindre un commentaire



Certaines informations sont manquantes ou invalides